Fibromyalgie : accueillir le changement

Fibromyalgie : accueillir le changement

Au cours de mon chemin pour soulager les douleurs chroniques, un terme a eu une importance significative : LE CHANGEMENT.

Le changement a, en effet, eu une place plus importante dans ma vie pendant ces deux dernières années que durant les 24 premières. Mon programme des derniers mois : Changer, changer, et encore changer.

 

Tout d’abord il m’a fallu changer mes habitudes, alimentaires entre autres. La manière dont j’appréhende mon corps et ce avec quoi je le nourris. Il m’a fallu changer mon regard sur l’importance de bien manger et de bien respirer pour rester en santé. J’ai compris que ma vie d’avant “remplie de stress, de deadlines intenables et de combos verres / planches en sortie tardive de boulot” n’était pas viable sur le long terme.

J’ai compris qu’il était primordial de ne pas être sans arrêt en action, mais de savoir s’arrêter pour écouter ce qu’il se passe à l’intérieur. Que le corps n’est pas juste un moyen de locomotion mais qu’il nous parle, nous envoie des signes, et qu‘il est important de l’écouter. Comme le voyant rouge sur un tableau de bord de voiture, qu’il serait inconscient d’ignorer.

Un autre changement ? J’ai intégré dans ma vie plus d’activité physique : le yoga, la course à pied.. pour décompresser d’abord, et vider le mental, mais également pour booster mes neuro-transmetteurs, être fière de moi et augmenter durablement mon humeur et mon sentiment global de bien-être.

La fibromyalgie, en me mettant un peu au pied du mur, m’a également amené à changer la manière dont je considère mes aspirations et mes envies. Je me sens aujourd’hui plus libre de mes choix et de ce que je fais de ma vie.

J’ai compris qu’il n’y avait qu’en changeant mon hygiène de vie et ma manière d’appréhender mon corps que je pourrais retrouver la santé. Alors, j’ai changé ! Je mange mieux, je dors mieux, je respire mieux, je prends soin de moi. J’essaye d’utiliser uniquement des produits respectueux de mon corps (que ce soit dans la cuisine ou dans la salle de bain).

Je suis capable de prendre du temps pour moi, pour me reposer et de m’autoriser à faire les choses qui me font plaisir. Je me parle mieux et je suis plus indulgente, avec moi-même comme avec les autres.

 

Et changer, je vais pas vous faire un dessin, c’est loin d’être simple ! Pour chaque changement, j’ai du passer par les étapes bien connues de l’excitation, puis des efforts à fournir et de la résistance, pour finir par l’étape la plus épanouissante : celle durant laquelle on commence à intégrer une nouvelle habitude, croyance et ressentir les bienfaits de ce qui a été mis en place.

Mais, si je dois donner un conseil à toutes les personnes bloquées dans une situation qui ne leur convient pas : CHANGEZ ! Essayez de mettre en place quelque chose de nouveau, une nouvelle habitude qui vous fait du bien, un jour d’abord, puis deux… Cette habitude remplacera petit à petit et plutôt naturellement une ancienne habitude, qui ne vous convenait plus !

Certains changements nous paraissent des montagnes, mais les premiers pas sont les plus compliqués.

Et quand on se rend compte de l’impact positif d’un changement qui nous paraissait jusque là impossible, le cercle vertueux est déjà en marche !

Alors commencez par petits, car ce sont les petits changements qui font, au fil du temps, les plus grandes différences 🙂



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *